We are football association culture mémoire histoire
Comme eux rejoignez wearefootballDe volée
Finale de la Coupe de France 1988 Diaporama Finale de la Coupe de France 1988

Finale de la Coupe de France 1988

Le FC Sochaux ne remporte aucun titre au cours de la saison 1987-1988. Celle-ci reste néanmoins dans la mémoire des supporters sochaliens comme l’une des meilleures du club depuis l’après-guerre.

Reléguée en seconde division au terme de la saison précédente, l’équipe de la firme Peugeot se doit de regagner rapidement une place parmi l’élite afin de reconquérir un public qui déserte le stade Bonal. Il en va du prestige du groupe automobile qui ambitionne à l’époque de se placer au premier rang des constructeurs européens, tout en se forgeant une image sportive grâce notamment à ses victoires au championnat du monde des rallyes en 1985 et 1986 et au Paris-Dakar en 1987 et 1988.

Pour parvenir à ses fins, le club recrute à l’intersaison deux joueurs yougoslaves de niveau international: Faruk Hadzibegic et Mehmet Bazdarevic. Ils sont chargés d’encadrer un groupe assez jeune dont les principaux éléments, Frank Sylvestre, Stéphane Paille et Frank Sauzée, forment l’ossature de l’équipe de France espoirs qui, en mai 1988, gagne le championnat d’Europe à Besançon. Grâce à cet effectif, les victoires s’enchaînent et la remontée semble quasiment acquise dès la trêve de décembre, l’Olympique Lyonnais, second du groupe, restant à 9 points au classement (la victoire ne vaut alors que 2 points). La presse ne tarit plus d’éloges envers les «lions» auxquels elle prête bientôt «le meilleur football de France».

Dès lors, la Coupe de France devient progressivement une priorité pour les Sochaliens car elle représente un moyen de se mesurer sans attendre aux meilleurs clubs français et d’émerger ainsi du relatif anonymat de la D2. Dès les seizièmes de finale, le tirage au sort leur donne l’occasion de s’illustrer puisqu’ils rencontrent successivement le PSG (battu 3-1 au Parc des Princes), Montpellier (2-2 puis 1-0), Lens (2-2 puis 1-0) et enfin Nice (1-2 puis 2-0). Ces rencontres de Coupe se jouent presque toutes à guichet fermé au Stade Bonal malgré la leur retransmission télévisée. Cette ferveur populaire retrouvée est une aubaine pour Peugeot dont les principaux dirigeants sont présents au Parc des Princes. L’entreprise a aussi fait l’acquisition de 2100 places pour convier certains clients importants à l’événement. C’est également une aubaine pour les dirigeants du FC Sochaux qui, à l’occasion du soixantième anniversaire du club, tentent de faire le rapprochement entre le parcours des jeunes sochaliens et celui de leurs illustres prédécesseurs de 1937.

Malheureusement pour eux, comme en 1959 et en 1967, leur équipe échoue en finale de l’épreuve. Après ses victoires de prestige contre des équipes de première division, Sochaux est pourtant considéré, au mépris de toute hiérarchie sportive, comme le favori de la finale face au FC Metz qui n’a rencontré que des équipes plus faibles depuis le début de la compétition. De plus, quelques jours auparavant, le club fait l’impasse sur la rencontre pour le titre de seconde division face au RC Strasbourg en y alignant une équipe réserve. Mais, le 11 juin 1988, jour de la finale, Sochaux et Metz ne peuvent se départager: 1-1 à l’issue du temps réglementaire. La séance de tirs au but tourne finalement en faveur des messins et la photo de Mickaël Madar effondré après son penalty raté fait le tour des journaux français.

Pourtant, malgré ce dénouement, le parcours du club en Coupe de France a progressivement pris une signification particulière au regard du contexte difficile du football franc-comtois de la fin des années 1980. En effet, après le dépôt de bilan du Racing Club Franc-Comtois en 1986 et la relégation du FC Sochaux l’année suivante, l’accession en finale a rassuré un public qui en était venu à douter de la viabilité du football professionnel sur le sol régional. Un journaliste de L’Est Républicain résume ainsi ce qu’on appelle désormais l’épopée sochalienne: «Sochaux qui domine outrageusement son championnat, Sochaux qui marque et qui bat des records, Sochaux qui joue comme un grand dans la cour des grands, Sochaux qui donne à l’équipe de France espoirs trois de ses meilleurs éléments […] et Sochaux qui va au Parc des Princes. [C’est] un événement hors du commun dans toute la Franche-Comté. Car c’est bien toute une région qui s’est mobilisée. […] Oui, on peut le dire, les Sochaliens ont réveillé toute une région sportive.»

Antoine Mourat
Université de Franche-Comté
Envoyer l'article à un ami
Télécharger ce dossier en PDF Télécharger ce dossier en PDF Télécharger ce dossier en PDF
Palestine-Vari?t?s Club de France Palestine-Vari?t?s Club de France
Le coup m?diatique du 8 octobre 1993
Cordoba ou la construction d'un mythe Cordoba ou la construction d'un mythe
Autriche-RFA : 21 juin 1978, deuxi?me tour de la coupe du Monde 1978
Israel vs France B : Match amical du 8 octobre 1957 Israel vs France B : Match amical du 8 octobre 1957
Premier match entre une s?lection isra?lienne et fran?aise...
Les coups de feu de la gare Porta Nuova Les coups de feu de la gare Porta Nuova
La violence sportive n?est pas un ph?nom?ne nouveau en Italie...
23 juin 1982 : Italie-Cameroun 23 juin 1982 : Italie-Cameroun
23 juin 1982 au stade Balaidos de Vigo, l?Italie et le Cameroun pour la CM 1982
Finale de la coupe de la ligue 2004 Finale de la coupe de la ligue 2004
La victoire historique de sochaux
 Le 16 f?vrier 1957 : Egypte-Ethiopie Le 16 f?vrier 1957 : Egypte-Ethiopie
La finale de la premi?re Coupe d?Afrique des Nations
Le Old Firm entre conflit religieux et hooliganisme Le Old Firm entre conflit religieux et hooliganisme
10 mai 1980 : Celtic-Rangers en finale de la Coupe d'Ecosse
France-Portugal France-Portugal
26 avril 1975, Colombes : le son du glas sur un air de fado
Italie-Allemagne Italie-Allemagne
17 Juin 1970, stade Azteca, Mexico : le match du si?cle
?tats-Unis/Iran 1998 ?tats-Unis/Iran 1998
le "choc des civilisations" ? la Coupe du monde ?
France-Corse France-Corse
28 f?vrier 1967, le Coq est "maure" ce soir...
Football de tranch?es Football de tranch?es
Britanniques et Allemands ont-ils jou? au football pendant la tr?ve de No?l 1914 ?
Angleterre-Hongrie Angleterre-Hongrie
Novembre 1953 : l'?quipe d'Angleterre subit la d?faite la plus humiliante de son histoire.
France-Afrique du nord France-Afrique du nord
Paris, 7 octobre 1954 : mauvais temps sur l'empire colonial fran?ais
Italie-Cor?e du Nord Italie-Cor?e du Nord
19 juillet 1966 : L'Italie sous le choc
AS Saint-Etienne-RC Lens AS Saint-Etienne-RC Lens
14 juin 1975 : Une premi?re diffusion t?l?vis?e en couleur qui inaugure "l'?pop?e des verts"
Bastia-Eindhoven Bastia-Eindhoven
26 avril 1978 : un match ? trois dimensions
Yougoslavie-Za?re Yougoslavie-Za?re
18 juin 1974 : la fin du mobutisme sportif

Videotheque - Quizz - Presse - Boutique - Association - Les fondateurs  - La rédactionContact - Partenaires


© 2005 - 2014 Wearefootball.org - Tous droits reservés  - Prezcreation